Aller directement au contenu
Ministère des Affaires Etrangères de Finlande

Une formation permet aux responsables politiques africains de se préparer à la société du savoir - Mission Permanente de la Finlande, Genève : Actualiés : Informations

MISSION PERMANENTE DE LA FINLANDE, Geneva

Avenue de France 23, Case Postale 198
1211 Genève 20, Suisse
Tel. +41-22-919 4242, Fax: +41-22-740 0287
Courrier e-mail: sanomat.gen@formin.fi
Français | Suomi | Svenska | English
Police de caractère normalePolice de caractère plus grande
 
Actualités, 17/08/2012

Une formation permet aux responsables politiques africains de se préparer à la société du savoir

Un cursus de formation aux technologies de l’information et de la communication destiné aux décisionnaires politiques africains, au financement assuré par la Finlande, devient un programme universitaire officiellement reconnu.

African Leadership in ICT -koulutusohjelman yhteistyösopimus allekirjoitettiin 30.7. Nairobissa. Allekirjoittajina GESCIn Jerome Morrissey, Irlannin ulkoministeri Eamon Gilbert sekä DCUn Ciaran O CuinnJerome Morrissey, directeur général du GeSCI (à gauche), Eamon Gilbert, vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères de la République d’Irlande, et Ciaran O’Cuinn, de la DCU, à la signature du protocole d’accord le 30 juillet 2012.

Le GeSCI (Global e-Schools and Communities Initiative) et l’université irlandaise Dublin City University (DCU) ont signé dernièrement un protocole d’accord visant à mettre en place des programmes de formation professionnelle de niveau mondial destinés aux décisionnaires et responsables politiques africains.

Le partenariat entre le GeSCI et la DCU permettra aux participants au cursus de formation aux TIC « Responsables africains » (dit formation ALICT en anglais) l’accès à un mastère spécialisé TIC et Société du Savoir. D’autres formations seront initiées conjointement par le GeSCI et la DCU à destination des décisionnaires et acteurs politiques africains, ainsi que de la jeunesse africaine, dans les différents domaines où des besoins de développement se font sentir, notamment dans le secteur scientifique, celui des technologies et de l’innovation, de l’éducation et de la formation professionnelle et du développement des compétences.

Ce programme « Responsables africains » est une initiative de la Commission de l’Union Africaine financée par le ministère finlandais des Affaires étrangères dans le cadre de la démarche finlandaise en faveur du développement de la société du savoir en Afrique.

L’objectif essentiel de la formation est de permettre la constitution de capacités d’encadrement et de gouvernance chez les responsables politiques africains actuels et à venir, ceci devant renforcer leur volonté réformatrice et leur aptitude à participer à l’élaboration des politiques d’Etat nécessaires au développement socio-économique qu’appelle la société du savoir, ou à influer sur la mise en place de ces politiques.
 

En ce moment, la formation prévue au programme ALICT est dispensée à 84 participants représentant les cinq pays ayant déjà adhéré au programme : Kenya, Zambie, Tanzanie, Afrique du Sud et Île Maurice. Sept autres pays doivent à leur tour intégrer la formation à partir d’octobre 2012, d’où 200 inscrits supplémentaires : il s’agit du Malawi, du Botswana, de l’Ethiopie, de l’Ouganda, du Rwanda, de la Namibie et du Mozambique.

« Grâce à la collaboration mise en place avec la DCU, les hauts fonctionnaires gouvernementaux inscrits au cursus de formation auront accès à un diplôme universitaire qualifiant reconnu à l’international, ainsi qu’aux connaissances pratiques utiles à l’élaboration de politiques et de stratégies pour les pays africains alors que ceux-ci sont en voie de devenir des sociétés du savoir », a déclaré Jerome Morissey, directeur général du GeSCI.

La formation fait l’objet d’une très forte demande des responsables d’échelon intermédiaire et supérieur des ministères et agences gouvernementales africains, notamment de ceux concernés par la planification, les sciences et technologies, l’innovation et la recherche ainsi que la formation et les technologies appliquées. Programmés sur sept mois, les cours ont lieu en combinaison avec la vie professionnelle des inscrits, ceux-ci validant la majeure partie de leur formation en ligne, compte non tenu d’un certain nombre d’ateliers de formation pratique prévus pendant cette période, où leur présence physique est requise. Le principe de combinaison études-travail qui caractérise ce cursus permet ainsi à des professionnels employés à plein temps de suivre la formation indépendamment du lieu où ils se trouvent, et sans qu’ils aient à se déplacer depuis leurs pays respectifs, ni même qu’ils aient à quitter leur bureau ou leur domicile.

« Ce partenariat montre clairement le sens de la mission que se donne la DCU de "changer la vie et la société par le truchement de la formation, de la recherche et de l’innovation". L’initiative du GeSCI sera une parfaite illustration de notre engagement actif sur l’ensemble du continent africain », a déclaré pour sa part Brian MacCraith, président de l’université DCU.

La Finlande apporte une assistance technique au programme ALICT. Les deux interlocuteurs finlandais en charge de ce projet sont Helena Tapper, directrice du programme, et Juho Mikkonen, expert en formations mixtes, spécialement délégué auprès de ce programme.

 

Imprimer

Ce document

Mise à jour 17/08/2012


© Mission Permanente de la Finlande, Geneva | À propos de ce site | Contact